Rechercher

L'oeil du pratiquant : interview de Gwilherm COURBET


Quelles sont les disciplines que tu pratiques et depuis quand ? depuis quand enseignes-tu ?


J'ai commencé ma pratique des arts martiaux dans l'école de Lionel Oudart en septembre 2014 par l'Aïkibugeï. Puis en 2015 j'ai débuté le Katori Shinto Ryu ainsi que le Kobujutsu. En 2019, j'ai démarré l'apprentissage du Daïto Ryu Takumakai avec Jean-Antoine Gonzales et enfin en 2020 le yoga. J'enseigne l'aïkibugeï, le katori shinto ryu ainsi que le Kobujutsu depuis septembre 2020.


Quel âge as-tu ? y a-t-il un âge pour commencer ces pratiques selon toi ?


J'ai actuellement 34 ans. Je ne pense pas qu'il y ait un âge particulier pour commencer la pratique des arts martiaux, cependant il y'a un âge où l'on peut mieux prendre la mesure de ce que l'on nous enseigne. Si je prends mon exemple, j'avais commencé la pratique avec Lionel en 2001 quand j'avais alors 14-15ans, ça m’avait beaucoup plus mais j'ai très vite arrêté par manque d'assiduité et de maturité. Il m'aura fallu attendre plus de 10 ans pour que je prenne conscience de toutes les richesses ainsi que les apports de nos pratiques telles qu'elles nous les sont transmissent.


Quelles sont les raisons qui t’ont amené à pratiquer ces disciplines ?

Initialement je cherchais une activité physique me permettant d'évacuer et de laisser de côté pendant quelques temps les soucis que j'avais à l'époque. Et c'est un ami qui pratiquait qui m'a motivé à venir aux entrainements. Et tout de suite ça a pris. Et c'est quand j'ai vu les bienfaits physiques et psychologiques que m'ont apportées les disciplines qu'il est devenu évident que les arts martiaux allaient faire partie pleinement de ma vie.


A quelle fréquence pratiques-tu ?

En moyenne je fais 4 à 5 entrainements par semaines, c'est sans compter les stages, et session en dehors des dojos.


Comment s’appelle ton ou tes clubs ? Ou se situe-t-il ? combien as-tu d’élèves ?

J'ai rejoint l'USN Budo crée par Dominique Bernard et Jean-Luc Cretin en 2015 et c'est là où j'enseigne depuis 2020. Il y'a deux dojo, un à Novillars et l'autre à Roche les Beaupré. En tout l'USN Budo compte une quinzaine de pratiquants et pratiquantes.


Quel est le profil de tes élèves ?

Ils sont très variés. Il y a ceux et celles qui pratique depuis des années, qui ont démarrées à l'AIBJ et les nouveaux et nouvelles qui ont commencées en 2020. Ils et elles ont entre 30ans et presque 70ans et se retrouvent autour d'une même envie et d'une même motivation à pratiquer.


Proposes-tu des cours particuliers ?

Oui c'est une idée qui m'est venue il y'a peu, surtout avec le COVID. Je compte me pencher dessus plus sérieusement.


C’est quoi la méthode Oudart pour toi ? En quoi ta pratique est-elle différente des clubs de sports classiques ?

Pour moi la méthode Oudart est avant tout le travail d'une vie dédiée aux arts martiaux et au Yoga. C'est une compréhension très impressionnante du corps humain. Mais également une grande pédagogie. La façon que Lionel a eu de hiérarchisé l'apprentissage, de cadré l'élève tout au long de sa pratique est remarquable. De plus l'élément principale est le pratiquant, l'humain. Les arts qu'il nous a transmis sont des outils puissants pour l'épanouissement et le développement de l'individu. Il n'y a pas d'esprit de compétition (si ce n'est avec sois même), ni de violence dans cette méthode. C'est tout ça qui m'a séduit chez Lionel et à mon sens qu'on ne trouve pas trop dans d'autre école.


Quelle est ta technique préférée/ton geste préféré ?

Honnêtement je n'ai aucune idée, je ne crois pas vraiment avoir de préférence, j'aime tout pratiquer. Peut-être qu'il faut pouvoir maitriser très bien une technique pour la préférer, comme un "coup spécial", mais il me reste encore beaucoup de travail pour en arriver là :).


Un adjectif ou un mot qui te résume dans ta pratique ?

Appétence


Un message pour la jeune génération ?

Venez nous voir expérimenter et pratiquer avec nous.



Gwilherm COURBET en train de rengainer son sabre (NOTO).


251 vues0 commentaire